Concours du Jardin de Chaumont : le pouvoir des fleurs

Vous êtes ici

28oct2016
Laurine Debouchet, élève en BTS Design d'Espace au campus Univeria Grenoble, a réalisé une maquette dont elle nous raconte les contours.

Lors du concours organisé pour le Jardin de Chamon, Laurine Debouchet, élève en BTS Design d'Espace au campus Univeria Grenoble, a réalisé une maquette intitulée "Le pouvoir des fleurs" dont elle nous raconte les contours.

"Refléter un effet visuel confondant le 2D et la 3D"

"Pour moi le pouvoir des fleurs devait être exploiter par sa mise en valeur et l’inaccessibilité. J’ai créé une micro-architecture qui est mise en relation avec une trame au sol, qui reflète un effet visuel confondant le 2D et la 3D.

La micro-architecture est une installation d’un toit végétaliser qui est percée dans son milieu pour mettre en valeur en apportant de la lumière sur un massif de fleur de variété blanche, qui signifie la pureté. Un cerceau d’eau l’entour et la rend alors inaccessible.

La structure végétalisée est retenue par six piliers en forme de pétale qui seront elle aussi ornés de fleurs grimpantes.

La trame au sol représente l’écriture de la fleur de vie, qui est un symbole considéré comme sacré à travers de nombreuses traditions dans le monde. Ses pétales seront représentés par l’utilisation de végétations différentes.
La réflexion première à été de choisir différentes matières. J’ai donc délimité chaque partie avec de l’eau, des galets, du bois, du gazon et des massifs d’arbustes aux couleurs pourpres et violacées ainsi que l’utilisation de la pierre calcaire qui sera taillée de façon à faire des assises."